Qui suis-je2019-07-10T21:57:24+00:00

Nathalie Cuvillier

Un cheminement vers le Centre de Soi

Infirmière depuis 1997, elle travaille dans différents services hospitaliers, en France, en Suisse et au Cameroun, pour atterrir au Québec en 2001.

Sa vie spirituelle s’ouvre et l’amène à devenir Maitre REIKI puis cheminer sur le sentier de la beauté amérindienne et suivre plusieurs formations dans le domaine de l’herboristerie, la réflexologie, les fleurs de Bach et les huiles essentielles.

Après plusieurs années de découverte et d’intérêt pour les soins palliatifs au cœur de la Maison Michel Sarrazin, son parcours l’invite à explorer l’autre passage : la naissance.

En 2011, elle entreprend une formation d’accompagnante à la naissance avec Mère et Monde puis un programme cours en périnatalité à l’UQAR pour découvrir que le yoga prénatal l’appelle. En 2013, elle finit sa certification de professeur de Hatha Yoga avec le Centre Le Lotus (http://www.lelotusyoga.com/) et en 2014, sa spécialisation en yoga prénatal et postnatal avec Denyse Laurendeau, fondatrice de la Chrysalide à Québec (http://www.yogafemme.com/).

En 2014, elle commence à enseigner le yoga au centre SAPAS, Ondes de vie à St Augustin de Desmaures (http://www.sapas.ca/).

En 2015, elle enrichit sa pratique yogique avec le yoga nidrâ (méthode de relaxation du corps physique, émotionnel et mental) et offre des cours de méditation avec la base des enseignements de l’école de méditation intégrée de Québec (http://www.meditationintegree.com/).

En 2016, elle anime des ateliers de visualisation pour les personnes atteintes de cancer en collaboration avec la Société Canadienne du Cancer (http://www.cancer.ca).

En 2019, elle se forme en Yin Yoga avec Albert Bissada, pour explorer les postures, le corps dans une dimension de profondeur et de conscience intérieure. Elle découvre les outils d’Access Consciousness et ouvre son champ de pratique énergétique afin de contribuer encore plus à votre bien-être. Elle explore le chemin des possibilités en conscience dans la joie!

Tout au long de ce parcours elle continue de pratiquer comme infirmière dans différents milieux et chemine sur son vécu de femme. Aujourd’hui elle vous offre la possibilité de vous accompagner intuitivement sur le chemin qui est le vôtre et de permettre aux femmes de reconnecter avec leur féminité.

À la rencontre du Sacré

.

Sa philosophie
Le respect de Soi dans l’écoute et la douceur

.

Sa mission
Faciliter le changement vers la conscience de Soi.
Permettre à la femme de percevoir sa valeur intrinsèque de f’âme créatrice
dans son Univers lunaire et terrestre.

.

Sa raison d’être
Accompagner dans la joie, l’Être infini que vous êtes!

.

Son expérience,
sa quête de femme l’inspirent
pour vous guider dans
ces accomplissements merveilleux.

.

Être F’Âme

Un jour, en surfant sur les médias sociaux, je suis tombée un jour sur un blog rédigé par deux femmes et intitulé « jesuispersonne ». Or, à ce moment-là, c’est exactement comme cela que je me sentais au fond de moi: « je ne suis personne »…

Ces femmes ont lancé un concours « Bloggeuse d’un jour » où elles invitaient leur lectrices à leur envoyer un texte de réflexion. Je me suis dit : « Je me jette à l’eau! Pourquoi pas moi ? »

Mon texte n’a pas été sélectionné à ce moment-là, mais cette expérience m’a fait grandir, car j’ai osé dire « oui » à une pulsion qui me tenait à cœur : écrire!

Et puis, au cours de ce même laps de temps, j’ai contacté en moi une blessure du passé qui m’empêchait d’être la femme que je suis, dans la simplicité de me dire telle que je suis.

Voici le texte en question, avec quelques ajouts en violet, insérés après relecture et réflexion :

Je suis une femme, une mère, une blonde, une professionnelle, une prof de yoga. Voici tout ce qui me définit, et pourtant ma F’Âme s’égare…

Chaque jour que la vie me donne, je le bénis. La vie m’offre du bonheur à chaque instant, quand je ne suis pas aveuglée par le brouillard de mes pensées et le tourbillon de la vie. J’expérimente un monde que je crée et qui parfois m’ennuie. Je m’ennuie de moi.

Ou est ma F’Âme? Où se trouve le chemin qui me mène à elle?

Oh non! J’ai perdu le chemin de mon âme de femme…

Non seulement ma femme, mais aussi mon âme. En fait, je n’ose être moi. Une petite voix profonde me dit : « Ne te dévoile pas, tu risque de mourir ! ». Alors dès que l’impulsion de vie m’appelle à m’épanouir, une autre force incontrôlable, entrainant mon mental dans toutes sortes de tergiversions, m’assaille et me renvoie dans mon trou 6 pieds sous terre! Je suis personne, je me juge et je reste dans l’ombre de moi même.

Dans les différents rôles que je me donne, dans les différents personnages que la société me demande de jouer, il y a des moments de perdition avec moi même. Et puis, il suffit d’un instant « STOP! » pour reprendre mon souffle, reprendre contact avec mon corps, et sentir cette énergie vibrante dans mon ventre et mon cœur qui ne demande qu’à dire « JE SUIS! ».

Car OUI, « Je suis! », mais je ne le sens pas… Bien sûr, je cache bien mon jeu, car je veux que personne ne le sache, et encore moins MOI! Alors où suis-je? Dans mon trou! Et puis, il y a une bonne âme sur mon chemin qui m’ouvre les yeux de dessous la terre et c’est dans…

Un petit moment doux, je m’accorde et je sens ma créativité, mes intuitions et mes émotions émerger. Ma féminité s’invite à se dévoiler et me pousse même à accoucher de mes projets. Comment ai-je pu m’oublier? Comment ai-je pu me couper de cette âme de femme?

C’est si bon de retrouver cette F’Âme vibrante et pleine d’énergie qui me susurre en tout temps « Sois toi! Oses! Tu es belle! »… et qui remplit mon cœur d’un amour infini.

Et quand, malgré tout, je reste sourde à ses paroles bienveillantes, la vie m’envoie d’autres signes… Et par écho, c’est mon chum qui me dit « Tu es belle chérie! ». Waouh! Quel bonbon! Et surtout, quelle leçon!

Alors finalement ma F’Âme n’est jamais trop loin, c’est moi qui la délaisse « pour aller faire tourner des ballons sur mon nez, comme le dit la chanson et, ça ne vaut pas la peine de laisser ceux qu’on aime », surtout si c’est eux qui me rendent heureux!

Accepter de m’aimer, accepter de me choisir et de choisir le Bonheur, en apparence très simple et pourtant… Un pas à la fois, une expérience à la fois, et me voilà déjà grandie.

C’est en effet heureux de se sentir femme au plus profond de Soi, de renouer avec l’essentiel. Je regarde mon fils grandir, déjà 10 ans que cette belle aventure de maman a commencé! Sur ce chemin de mère, sur ce chemin de femme, j’ai souvent été seule, étant monoparentale, à me débattre pour être cette « bonne » mère/maman « parfaite ». Par amour pour cet être, j’ai fait le choix de laisser de côté ma vie de femme sans aucun regret. Aujourd’hui, je me permets de rouvrir cette porte et je redécouvre un monde, mon monde!

J’ai changé ou muri? En tous cas, j’ai vieilli ! Hi! Hi Hi!

Mon compagnon de vie m’aide à cheminer sur le sentier de ma beauté, et mon fils ouvre ses ailes vers son identité.

Quant à moi, je m’épanouis comme une fleur! J’ose maintenant allier la femme, la mère, la blonde, et tous les rôles qui me collent à la peau, pour offrir au monde ce que je suis, tout simplement!

Avec joie, je vous le dis, chères femmes, il n’y a pas de grâce plus belle à s’offrir que de rester connectée à l’essence même de ce que nous sommes: être une F’Âme! Cette femme ne demande qu’à être et jouer ce merveilleux rôle, alors Let’s play!

Je suis pleine de gratitude, et je vous dis MERCI de prendre ce temps si filant pour ÊTRE F’ÂME.

Et c’est aussi pour cela que je vous offre aujourd’hui l’opportunité de nous réunir au cœur du féminin sacré pour oser, être, partager et rire tout simplement!

Merci, chères sœurs de cœur, d’être mes modèles d’inspiration et de m’aider à m’épanouir dans ce merveilleux rôle de F’Âme!

Nathalie

N.B. Pour mon plus grand bonheur, ce texte a finalement été publié sur le site jesuispersonne.ca